Yann-Fañch Kemener
Yann Fañch Kemener
Considéré comme l’une des plus belles voix de Bretagne, Yann-Fañch Kemener révèle le chant traditionnel breton telle une source qui coule à travers le monde.
Suivez moi sur les réseaux sociaux
Nous irons pleurer sur vos ombres | Yann-Fañch Kemener
15410
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-15410,ajax_fade,page_not_loaded,,side_menu_slide_from_right,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Nous irons pleurer sur vos ombres

Un spectacle de Théâtre Musical


Distribution :
Yann-Fañch KEMENER : conception et interprétation
Sylvain BAROU : musique
Gwénolé LAHALLE : création son
Gildas ROUDAUT : création lumières et vidéo
Frédéric VOSSIER : dramaturgie
Julie BROCHEN : conseils artistiques
Philippe MIESCH : scénographie, conception costumes
Olivier DROUX : réalisation des décors
Loeiza BEAUVIR : réalisation des costumes
André POMARAT : voix des textes d'Emile Masson
Tanguy DANIEL : voix OFF

Date
Category
Scène, Spectacle
About This Project
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Un Homme, comme une ombre

Un homme, au carrefour de l’Histoire, cette sorcière.

L’histoire d’un homme pris dans la tourmente de la Grande Guerre 14-18. On a coutume de dire que le 20ème siècle commence avec l’horreur de cette tragédie. On sait par la plume de Walter Benjamin les dégâts causés sur les hommes revenus du front :

« Une génération (…) se retrouvait à découvert dans un paysage où plus rien n’était reconnaissable, hormis les nuages et, au milieu, dans un champ de forces traversé de tensions et d’explosions destructrices, le minuscule et fragile corps humain ».

Petit homme perdu dans les décombres de la civilisation, le silence de plomb au fond du cœur.

Le soldat est devenu un « sans-voix ». la guerre est innommable. L’expérience ne se communique plus.

Et il y a ceux qui sont passés devant le Conseil de guerre et qui sont tombés dans ce qu’Arendt nommait les « trappes d’oubli ». Il faut aller chercher l’ombre, au fin fond de cette trappe, et la raconter, la mettre en image et en musique.

Créer une identité narrative. Voilà ce que fait Yann-Fañch Kemener en créant un spectacle musical sur l’histoire de son grand-oncle mort oublié et abandonné en 1918, après avoir été incarcéré dans un bagne militaire.

Raconter la vie de quelqu’un, c’est toujours lui redonner une certaine dignité. « Debout les morts! »

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.