Yann-Fañch Kemener
Yann Fañch Kemener
Considéré comme l’une des plus belles voix de Bretagne, Yann-Fañch Kemener révèle le chant traditionnel breton telle une source qui coule à travers le monde.
Suivez moi sur les réseaux sociaux
 

Tuchant erruo an hañv / Bientôt l’été

Tuchant erruo an hañv / Bientôt l’été

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Kemener, Ripoche, Rouillard, Ruth

Tuchant e erruo an hañv / Bientôt l’été

Buda Musique 3017747

BRAVOS

sticker-bravo1

Bientôt l’été ! “Tuchant e erruo an hañv”, dixit en vernaculaire extrême occidental.

Après le petit Jésus en culottes de velours paysan des hivernaux “Nedeleg” (i.e. “Noëls”) parus conjointement (voir TM122), la lente marche vers le soleil se veut foisonnante. A l’excès parfois d’un trop plein de notes et de voix qui oublie le silence de la respiration nécessaire de l’oreille. Mais le baroque choisi depuis longtemps déjà par la juste et fructueuse alliance Kemener-Ripoche, pour rendre au chant bas-breton sa culturelle nature polyphonique est aussi à ce prix. Ainsi, l’ajout du clavecin de Florence Rouillard et du violon de Ruth Weber participent-ils de la gracieuse symphonie présente. Tuilage des répons, basses obstinées, ornementation fournie, canevas serré, pour un répertoire profane choisi où le simple lyrique devient parangon d’existence. La langue est savoureuse, les cordes enlevées par un geste léger, et les ors du clavecin brillent de feux confortables. Le chant du peuple tient sa juste et naturelle place dans la musique des cours. Et cour des grands méritée pour réputées petites gens… Pas de danse menuettement menée, et pas de plus dans une quête qui n’a plus l’émoi de la nouveauté, mais qui s’installe dans la chaleur des fruits mûrs à cueillir et savourer.

J.J. Boidron

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
No Comments
  • Daniel CARCAILLET
    Posted at 14:07h, 22 mars Répondre

    Cher Yann Fanch,

    Ce matin, tranquillement, j’ai écouté, puis réécouté Tuchant e erruo an hanv.

    C’est certainement l’oeuvre de maturité, avec un rappel traditionnel dans le dernier morceau. D’emblée, je regrettai l’absence d’une bombarde, instrument de l’époque baroque, mais lors de l’introduction du violon alto le rendu était plus doux et harmonieux que celui qu’aurait donné la bombarde.

    Ce moment fut un régal! Merci.

    Ton vieil ami

    Daniel

    PS: Nous ne retrouvons plus ton adresse e.mail

Post A Comment